Vicissitudes de la pulsion dans la théorie narrative. Entre mythicité et littérarité

Cristina Álvares
  • Semiotica, January 2008, De Gruyter
  • DOI: 10.1515/sem.2008.022

Drive and narrative theories

What is it about?

L'article examine la présence du concept de pulsion dans la sémiotique, aussi bien combinatoire (formelle) que morphodynamique (substantielle) et dans l'analyse structurale des mythes. Qu'est-ce qui est en jeu dans l'appropriation du concept freudien le plus radical par des théories de la narrativité ? Quelles sont les transformations subies par la notion de pulsion dans le cadre de ces théories et quelles en sont les implications épistémologiques ? Poser ces questions nous permet i) d'aborder la problématique du structuralisme — plutôt des structuralismes — à travers le débat entre psychanalyse, anthropologie et sémiotique autour du rapport entre réel et signification, tout au long de la seconde moitié du vingtième siècle ; ii) de plaider pour l'étude de l'écriture dans la théorie narrative en recourant au concept lacanien de lettre, pour rendre compte de ce qui de la pulsion n'est pas saisissable par les lois de la production des récits et reste comme chose.

Why is it important?

The paper addresses some epistemological connections between psychoanalysis, semiotics and literature.

Read Publication

http://dx.doi.org/10.1515/sem.2008.022

The following have contributed to this page: Professor Cristina Álvares